Ouvrir le menu
Blog

Tendance

#F8: Day 1. « Facebook puts the power into your pocket »

  • Horloge19 Avril 2017
  • Oeil1579

On revient à chaud sur les grandes annonces qui vont nous permettre de transformer les dix années à venir.


Mardi 18 avril, Facebook a amorcé l’édition 2017 du Facebook Developer Conference ou F8 : deux jours de grandes annonces, retours d’expériences, innovations et démos interactives suivis par des millions d’internautes à travers le monde…. et réunissant sur place à San José plus de 4000 développeurs.

Outre le défilé de nouvelles fonctionnalités de Facebook et de Messenger, ainsi que les prouesses en matière de réalités augmentées et virtuelles et les 100 000 modèles de bots à date, c’est tout le deuxième chapitre de sa roadmap des 10 prochaines années que Mark Zuckerberg présente dans sa keynote d’introduction à laquelle David Marcus, VP Messaging Products chez Facebook, fait écho dans sa conclusion. Trois 3 grands axes/actes de ce 2e volet ont retenu notre attention :

Acte 1 – Une Camera development platform

Facebook parie gros sur la réalité augmentée avec le lancement en live de la version bêta d’une plateforme caméra ouverte aux développeurs. Trois composants technologiques en sont la fondation : le SLAM (simultaneous localization and mapping), les effets 3D et l’object recognition. Si Facebook annonce commencer petit, les moyens mis à disposition de tous sont énormes avec les studios Frames et AR [NDLR : Augmented Reality]. On pense immédiatement à Snapchat dont la dernière mise à jour avec les 3D World Lenses remonte à hier, au même moment que se déroulait le F8. Mais avec la force tentaculaire que déploie Facebook sous couvert de « building communities » et de partage à immense échelle, on décèle l’ambition de Mark Zuckerberg de se débarrasser une fois pour toutes de sa concurrence.



Acte 2 – La réalité virtuelle : Facebook Spaces

« VR [NDLR : Virtual Reality] is better with Friends ». La première app de « présence en réalité virtuelle » intégrée à Facebook et déjà disponible dans l’Oculus Store, met l’humain au cœur d’un espace virtuel. L’objectif ? Vous permettre d’être vous-même grâce à des avatars 3D customisés selon votre profil, d’être avec vos amis à travers des vidéos chat et photos 3D en faisant intervenir tout ce dont vous rêvez dans votre espace virtuel partagé, et le tout sans jamais écrire une seule ligne de code.


Acte 3 – Messenger 2.0

Les mises à jour de la plateforme Messenger, qui enregistre aujourd’hui 1,2 milliards d’utilisateurs, 100 000 bots et 2 milliards de messages échangés chaque jour, visent avant tout à la rendre plus simple et plus fun.

Outre des expériences « gaming » enrichies, la Messagerie introduit un outil de recherche « Discovery » pour vous mettre en connexion direct avec les services interactifs qui vous intéressent : votre banque, votre destination shopping préférée, un site de rencontres, votre agence de voyages – on relèvera au passage la présence des français Meetic et Voyages SNCF parmi les partenaires mentionnés – sans passer par l’installation d’apps lourdes et onéreuses.

Des nouveaux codes QR paramétriques ont été ajoutés permettant aux bots de générer des codes Messenger qui apportent chacun une fonctionnalité différente. Les marques seront, elles, en mesure de voir lesquels de ces codes sont les plus scannés par les utilisateurs. De leur côté les utilisateurs peuvent se connecter directement à un bot dans Messenger en scannant le code peu importe où ils se trouvent.

Les Chat Extensions, permettent aux marques d’intervenir dans des conversations groupées et aux utilisateurs d’invoquer des fonctionnalités sociales interactives (stickers, gifs, musique, stories, commandes groupées, docs collaboratifs, jeux…) au sein de leurs groupes de discussions. On retiendra avec plaisir Spotify qui figure parmi les marques tierces introduites, en attendant impatiemment l’intégration annoncée d’Apple Music.


Pour ceux qui en doutaient encore, Messenger confirme ici sa résolution désinhibée d’être l’OS multi-transitionnelle avec services intégrés qui challenge directement WeChat.

Voir l’article sur l’intervention d’Arnaud de Lacoste : « What’s new on the Eastern and Western Fronts »

Coda : Community building

Si l’année dernière, Facebook et Messenger avait posé les jalons de l’avenir, les 371 jours passés depuis ont permis au Réseau Social et à sa Messagerie de tirer les leçons de toutes leurs versions pilotes de bots, de la VR et de l’AR, du vision machine… pour les mettre au point. Et cette année de nous livrer tous les outils pour industrialiser (scaling) l’avenir technologique nous-même.

« Messenger », nous confie David Marcus, « atteindra le prochain niveau grâce à la communauté de développeurs qui se crée à une échelle mondiale… » : confirmant ainsi la volonté de Mark Zuckerberg de mettre « dans la poche de tous les développeurs » la technologie que ses équipes ont perfectionnée.

Au point de faire intervenir les équipes du labo R&D ultra-secret « Building 8 » qui, à peine un an après sa création, pousse encore plus loin la frontière des possibles avec les « direct brain interfaces » en cours de développement. La connexion directe inter-cérébrale est donc à l’ordre du jour…


Si le paiement en direct n’est pas encore là, on sort de cette première journée avec la conviction claire qu’en filigrane de toutes ses annonces, Facebook s’ouvre massivement à des partenaires et développeurs tiers pour faire de sa plateforme LA porte d’entrée sur le web unique et prioritaire pour les marques et les internautes.



Ces articles peuvent vous intéresser

Afficher plus d'articles

Ouvrir le menu