The Social​ Correspondent​ N°13 : Même jour, même heure

The Social​ Correspondent​ N°13 : Même jour, même heure

Édito

Réseaux sociaux et planning éditoriaux forment ensemble un vieux couple. Ils se fréquentent depuis des années, maintenant, mais de leur relation plus aucune étincelle ne naît. Ils ont sacrifié leur passion sur l’autel du rythme de publication. Ils se retrouvent à l’occasion de grands marronniers mais plus avec la passion d’antan…Après plusieurs années à rythmer, planifier et monitorer l’offre éditoriale sur les réseaux sociaux, il est venu le moment de se poser une question… Est-ce qu’en donnant rendez-vous tous les jours au même endroit à la même heure pour faire la même chose on ne va pas finir par se faire poser un lapin ? Très certainement!

En créant de la récurrence, on diminue la rareté et on rend quelconque. Et aujourd’hui sur internet être quelconque c’est disparaitre. Les pontes de Facebook l’ont vite compris et ont repositionné le réseau sur deux créneaux (qui ont pour dénominateur commun la consommation) : le content broadcast et la market place. Dans ces deux approches, les gens sont présents pour consommer, soit de la vidéo soit des produits. Avec les milliers de contenus fleurissants chaque jour sur le social, il est devenu quasiment impossible pour les marques de créer des rendez-vous autour de leurs produits. Mais attention cela ne veut pas dire que les marques sont condammés à être ignorées. Non. Les utilisateurs consomment le social media comme la télévision en VOD et ils naviguent de contenus en contenus en passant par quelques pubs. L’entertainment est la clef pour raviver la flamme.

Au fur et à mesure que les réseaux sociaux perdent un peu de leur côté « social » , leur côté « broadcasteur » se développe… Cette évolution crée une nouvelle réalité. Par exemple aujourd’hui les pubs ne sont plus les enfants illégitimes des réseaux sociaux. Elles font partie du paysage au même titre que les bandes-annonces au cinéma. Les dimensions publicitaires et médias sont les deux atouts majeurs des marques sur le social media. Il est primordial de s’appuyer sur des contenus entertainment et de les diffuser à renfort de médiatisation. Comme à la télévision en son temps, ce qui se joue pour les marques aujourd’hui sur les réseaux sociaux, c’est avant tout une bataille de l’attention.

 

 

 

THE SOCIAL CORRESPONDENT#13

Contributors

Dina ZIAT

Strategic Planner

Josselin MOREAU

Head of Strategy and Experience

Mathurin BERTRAND

Lead Content