The Social​ Correspondent​ N°33 : Et si l’important ce n’était pas les likes, mais les ventes ?

The Social​ Correspondent​ N°33 : Et si l’important ce n’était pas les likes, mais les ventes ?

Édito

Si à leurs débuts les réseaux sociaux sont très différents, ils finissent bien souvent par imprimer la même trajectoire. Celle-ci les menant à passer de réseau social à market place.

À l’instar des autres mastodontes du social media, TikTok vient d’annoncer le lancement de sa fonctionnalité shopping. En effet, le réseau préféré de la génération Z va permettre aux e-commerçants présents sur Shopify de synchroniser leurs catalogues de produits pour créer des boutiques virtuelles sur leur profil. La fonctionnalité sera d’abord disponible aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada.

Si les réseaux sociaux ont très vite saisi les opportunités liées à la création de market places. Les marques ont elles aussi pris le train en marche. Profitant ainsi d’une occasion inédite de faire découvrir les produits, de collecter des contacts, mais aussi de vendre au sein du même canal. Ainsi, un utilisateur de TikTok peut découvrir un article dans une vidéo d’un de ses créateurs préférés, s’engager avec celle-ci puis finir par acheter le produit, le tout sans quitter la plateforme. Avoir abattu cette frontière entre le broadcast et le business est une évolution clé dans les modèles de vente en ligne.

En effet, le géant Amazon a par exemple décidé de proposer une sélection de produits en fonction de leur cote de popularité sur les réseaux sociaux. C’est la preuve que le social fait vendre et qu’aujourd’hui le succès d’un produit peut être uniquement propulsé par sa viralité sur le social media.

THE SOCIAL CORRESPONDENT 33_compressed

Contributors

Mathurin BERTRAND

Lead Content

Atman FEDOUACH

Social Media Architect

Dina ZIAT

Digital Project Manager

Josselin MOREAU

Head of Strategy & Experience